BIOgraphie

Biographie

Autodidacte, Saype est aujourd’hui connu pour ses peintures sur herbe, réalisée avec de la peinture éco-responsable.

Certainement l’un des artistes les plus médiatisé en 2019, il a notamment été désigné par le célèbre magazine Forbes comme l’une des trente personnalités de moins de trente ans les plus influentes dans le monde, dans le domaine de l’art et de la culture.

En 2012, tout juste infirmier, interpelé par la révolte des printemps arabes, Saype se questionne sur le sens de notre existence et sur notre place dans la société. Il se met à peindre des scènes dans le métro en noir et blanc, où s’entasse les gens au quotidien, dans une grisaille souterraine bien connue de nos mégalopoles.

Pendant que Saype explore un travail plutôt introspectif d’atelier, il développe parallèlement depuis 2012, une nouvelle approche artistique. Partant du postulat que le graffiti est dilué dans la pollution de nos sociétés actuelles, et que, par extension, personne n’a de regard sur ceux-ci, Saype cherche à trouver un nouveau moyen d’interpeller les gens. Influencé par ses lectures, ses questionnements ainsi que par le démocratisation des drones en Europe qui lui donne un accès facile aux vues aériennes, il se met à peindre sur herbe.

Il invente alors une peinture 100% biodégradable et met au point un procédé qui lui permet de réaliser de gigantesques fresques au sol. Il est aujourd’hui considéré comme un pionnier d’un nouveau mouvement de land art.

Depuis, ces fresques voyagent autour du monde, avec un souci d’interpeller les gens et la société, en minimisant son impact sur la nature. Son objectif principal est de mettre son art au service de l’humain, toujours dans un souci d’optimisme et de manière poétique.

En 2018, son projet autofinancé, en soutien à l’association SOS Méditerranée, réalisé au cœur de Genève, avait eu un retentissement médiatique considérable puisqu’il a été vu partout dans le monde et par 120 millions de personnes. A la suite de cet élan populaire, la confédération Suisse a proposé un pavillon pour le bateau de l’association, alors bloqué a terre et pris dans la tourmente politique Européenne autour de la migration.

Fort de cette expérience et de cette capacité a mobiliser grâce à son art, en 2019, Saype se lance dans un projet d’envergure mondial. Son ambition: créer symboliquement la plus grande chaîne humaine au monde. Ce projet pharaonique intitulé «Beyond Walls», sur plusieurs années, a pour objectif de passer dans plus de 30 villes du monde, d’inviter les peuples à l’entraide, la bienveillance et le vivre ensemble.

Débutée en juin 2019 au pied de la Tour Eiffel, sur le champ de mars fermé au public pour la première fois de son histoire, pendant deux semaines pour l’évènement, cette fresque a une nouvelle fois marqué les esprits. Soutenue par le célèbre quotidien Britannique The Guardian qui lui a consacré 3 couvertures de magazine tout a long du mois de juin, relayé par plusieurs centaines de médias et inaugurée par la Maire de Paris, Anne Hidalgo, cette œuvre a été vue par 500 millions de personnes à travers le monde.

Œuvres Landart

2015

“L’amour”, 1.600m2, La Clusaz (FR)

 

2016

“Qu’est-ce qu’un grand homme ?”, 10.000m2, Leysin (CH)

 

2017

Le mineur”, 4.000m2, Bévillard (CH)
“Un grand homme et l’avenir”, 4.000m2, Niederanven (LU)

“A story of Future”, 6.000m2, Rocher de Naye (CH)

 

2018
“Take care of Future”, 8.000m2, Huila (COL)

“Present By Future”, 6.000m2, Belfort (FR)

“Ecology as a tradition”, 4.000m2, Voronej (RU)

“Which legacy?”, 2.000m2, Vevey (CH)
“Message from Future”, 6.000m2, Geneva (CH)

 

2019

“In the world hands”, 5.000m2, Buenos Aires (ARG)

“Beyond walls project, step1 : Paris”, 15.000m2, Paris (FR)

“Une histoire de point de vue”, 3.000m2, Estvayer-le-Lac  (CH)

“Les contrebandiers de l’amitié”, 4.500m2, Crosets (CH)

“Beyond Walls project, step 2 : Andorre”, 4.000m2, Engolasters (AND)

“To the moon”, 10.000m2, Liverpool  (UK)

“Beyond Walls project, step 3: Geneva”, 5.000m2, Genève  (CH)

“Beyond Walls project, step 4: Berlin”, 4.000m2, Berlin (DE)

"Trash", 1.000m2, Les Bagenelles(FR)

 

2020

“Beyond Walls project, step 5: Ouagadougou”, 5.000m2, Ouagadougou (BF) 

“Beyond Walls project, step 6: Yamoussoukro”, 18.000m2, Yamoussoukro (CIV)

“Beyond Crisis”, 3.000m2, Leysin (CH)

EXPOSITIONS

Expositions

2014

Cheloudiakoff Gallery, Belfort (FR)

St’art, Strasbourg (FR)

2015

Cheloudiakoff Gallery, Belfort (FR)

St’art, Strasbourg (FR)

Art’up, Lille (FR)

2016

Urban Art Fair, Liège (BE)
David Pluskwa Gallery, Saint Tropez (FR)

St’art, Strasbourg (FR)
Art’up, Lille (FR)

2017

Urban Art Fair, Paris (FR)

David Pluskwa Gallery, Marseille (FR)

St’art, Strasbourg (FR)
Art’up, Lille (FR)
8ème Avenue, Paris (FR)

2018

Urban Art Fair, Paris (FR)
David Pluskwa Gallery, Saint Tropez (FR)

St’art, Strasbourg (FR)
8ème Avenue, Paris (FR)

2019

Urban Art Fair, International Contempory Art Fair with David PluskwaGallery, Paris (FR)

POPA, Porrentruy Optical Art Musuem (Landart exposition), Porrentruy (CH)

Saint Tropez Group Show, David Pluskwa Gallery, Marseille (FR)

St’art, International Contempory Art Fair with Cheloudiakoff Gallery, Strasbourg (FR)

8ème Avenue, International Contempory Art Fair with David Pluskwa Gallery, Paris (FR)

Solo Show

2015

“This is not Graffiti”, Zurich (CH)

2016

“Impermanence“, Cheloudiakoff Gallery, Belfort (FR)

 

2017

”What traces?”, David Pluskwa Gallery, Marseille (FR)
“Solo Show”, Francis Noël Gallery, Liège (BE)

“Impermanence II”, Cheloudiakoff Gallery, Belfort (FR)

 

2018

“Persistent Impermanence”, Speerstra Gallery, Bursins (CH)

 

2019

“Marseille, la lumineuse”, David Pluskwa gallery, Marseille (FR)